19 août 2008

TOURISME AU MALI  line1.GIF (50 bytes)
Menu 

Sites touristiques
Hôtels et Restaurants
Culture & Traditions
Renseignements utiles
Agences de voyage et de location
Circuits touristiques
Ambassades & consulats
Banques
S'implanter au Mali
Autres Sites sur le Mali

Les élégantes Parisiennes de Belle époque ne se doutaient guère que les plumes de leur coiffure provenaient de cette cité des eaux au coeur du Mali.

Djenne

Ce n'est pas un seul édifice, c'est la ville entière qui jouit du statut de monument historique !
Djenné, cité riche de mythes et d'histoire, dépositaire incontestée de la grandeur culturelle des empires d'antan.

Pays Dogon

Tout voyage en pays dogon prend des allures de pèlerinage.

Pèlerinage chez l'une des populations les plus anciennes de l'Afrique noire (les spécialistes la qualifient de paléonégritique), mais aussi vers une civilisation des plus riches et des plus mystérieuses qui, depuis unecinquantaine d'années fascine les ethnologues. Danceur Dogon

Tombouctou

« Ville exquise, pure, délicieuse, illustre, cité bénie, plantureuse et animée... »
Ainsi s'exprimait le chroniqueur Abderhaman Sâdi, auteur du Tarikh es-Soudan, en célébrant vers 1630 sa ville de Tombouctou.

Le thé à la malienne

Une tradition bien ancrée est le thé à la malienne. C'est un thé qui se boit en trois fois. Au premier «amer comme la mort» succède le deuxième légèrement plus sucré «bon comme la vie», suivi du troisième très sucré, «doux comme l'amour». Partout dans le pays, le thé est un rite national et quotidien auquel celui qui passe est souvent invité.

Le travail du Cuir

Mariant harmonieusement les différentes matières telles que les peaux, les tissus Bogolan traditionnels, le bois d'ébène brut ou incrusté de bronze, ces produits sont d'une originalité remarquable.

TOUAREG
Les touareg (targui au singulier) sont des nomades berbères Zenega.

Ils sont répartis entre une multitude de fractions éparpillées au Sahara jusqu'à Tombouctou.
 

LE BOGOLAN
Le bogolan est une technique de teinture traditionnelle d'Afrique de l'Ouest. Les peuples issus du groupe Mandé la pratiquent depuis une époque reculée.

BAMAKO
Des monts Manding, les Niaré émigrèrent sur les bords du « marigot du caïman » (Bammakô) ; la Ville était née. Les descendants des Niaré, qui prirent le nom de Touré, s'emploieront à organiser et à peupler la cité qui incarne leur destinée.

LE JOUR DU MARCHÉ
Ce jour-là, Djenné regorge de couleurs et de senteurs. Les jeunes filles peul aux immenses boucles d'or pendant de leurs oreilles ! jusqu'à leurs épaules mêlent leurs rires aux cris de leurs mères proposant le lait de leurs chèvres.

AU COEUR DU SAHARA
Tombouctou organisait les échanges entre le désert, la savane et la forêt. Du Maghreb et du Sahara affluaient les chargements de sel, d'épices, de soie, de cuivre ou d'étain. Du sud arrivaient des pirogues entières de noix de kola, d'or, d'ivoire, de plumes d'autruche et... d'esclaves. Des traités se négociaient sur cette place financière avant la lettre. 

Debut de page
Haut de page

1

Posté par sacko10 à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur TOURISME AU MALI Menu Sites touristiquesHôtels et

Nouveau commentaire